Projets financés

Colonie, confédération et contrée : l’histoire de la nation selon les journaux historiques de l’Île-du-Prince-Édouard

Bibliothèque Robertson, Université de l’Île-du-Prince-Édouard

Charlottetown (Île du Prince Édouard)

(45 685 $)

La Bibliothèque Robertson de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard numérisera des journaux publiés des années 1840 à celles suivant la Première Guerre mondiale, dont l’Examiner (1847-1900), l’Islander ainsi que le premier journal d’expression française, L’Impartial (1893-1915). L’Examiner viendra combler des lacunes dans les collections numériques de l’institution concernant le contenu antérieur à 1890. L’Impartial relate quant à lui le développement de l’identité acadienne dans la région; son inclusion au site IslandNewspapers.ca contribuera à la diversité langagière et culturelle de la collection. La numérisation de L’Impartial se veut aussi une démarche de préservation et de rapatriement, puisque des parties de ce quotidien se trouvent dans un projet qui n’est plus appuyé.

Numérisation, accès et préservation au fonds Robin

Musée de la Gaspésie

Gaspé (Québec)

(43 742 $)

Le Musée de la Gaspésie numérisera, rendra accessibles et préservera de documents textuels de la compagnie Robin, l’une des plus importantes et anciennes entreprises de toute l’histoire du Canada. Pendant plus de 200 ans, elle a exporté la morue séchée du golfe du Saint-Laurent sur les marchés de l’Europe, des Antilles et de l’Amérique du Sud. Remontant jusqu’aux années 1770, ce fonds se démarque par son caractère international, son ancienneté et sa richesse.

Photos anciennes des peuples innu et attikamek

Bibliothèque de l’Université Laval

Québec (Québec)

(28 742 $)

En partenariat avec l’Institut Tshakapesh, la Bibliothèque de l’Université Laval numérisera une collection de photographies anciennes témoignant de la vie des Innus et des Attikameks. Cette collection serait ensuite diffusée à tous les public sur le Web. Dédiée à  la culture innue, l’Institut Tshakapesh met en oeuvre mille et un moyens pour assurer la transmission des savoirs du peuple du Nord, d’une génération à l’autre.

Tracer les routes de la traite des fourrures : collection sur la Compagnie du Nord-Ouest

Bibliothèque de l’Université McGill

Montréal (Québec)

(15 963 $)

Le Musée de la civilisation à Québec, le Musée McCord et l’Université McGill numériseront leurs fonds d’archives et leurs documents connexes sur la Compagnie du Nord-Ouest. Fondée à Montréal à la fin du 18e siècle, la Compagnie a façonné l’économie, les transports et le peuplement du Canada. Les trois institutions financées ici détiennent des collections parmi les plus riches qui soient sur la Compagnie, ses affaires, et les activités commerciales et politiques de ses partenaires. Les documents intéresseront autant les étudiants et les universitaires que le grand public.

Ensemble de 146 livres anciens en langues autochtones (1556-1900)

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

Montréal (Québec)

(22 511 $)

BAnQ numérisera un ensemble de documents anciens publiés entre 1556 et 1900 faisant partie de ses collections patrimoniales, qui contiennent des lexiques de mots autochtones ou qui sont rédigés dans une langue autochtone. Cet ensemble de documents figure au Registre de la Mémoire du monde du Canada et de l’UNESCO. Les langues représentées dans ce corpus font partie des grandes familles linguistiques autochtones du Québec : les langues algonquiennes, les langues iroquoiennes et les langues inuites. Tous ces documents seront numérisés par BAnQ et les fichiers produits seront accessibles gratuitement à partir de sa plateforme de diffusion numérique.

Numérisation rétroactive du Bulletin d’histoire politique

Association québécoise d’histoire politique

Montréal (Québec)

(6 525 $)

L’Association québécoise d’histoire politique numérisera, éditera les métadonnées et rendra disponibles en libre-accès sur la plateforme Érudit tous les anciens numéros du Bulletin d’histoire politique, jusqu’en 2012. La diffusion en libre-accès sur la plateforme Érudit de ces archives permettra de pérenniser la revue, de la rendre gratuitement accessible et d’effectuer des recherches ciblées grâce à  l’intégration des métadonnées. Le projet bénéficie du soutien de la faculté des Sciences humaines de l’UQAM, du département d’Histoire de l’UQAM, du Centre d’histoire des régulations sociales de l’UQAM, ainsi que de la collaboration d’Érudit.

Le Son des Français d’Amérique : Traces et mémoires métissées des continents

Cinémathèque québécoise

Montréal (Québec)

(86 812 $)

 

La Cinémathèque québécoise numérisera et valorisera des originaux de tournage inédits de la série documentaire canadienne Le Son des Français d’Amérique. Cette série de 27 épisodes se consacre au patrimoine musical et chanté des cultures francophones d’Amérique du Nord. Tout le patrimoine audiovisuel s’y rapportant est conservé à  la Cinémathèque québécoise et est inscrit depuis 2017 au Registre international Mémoire du monde du Canada et de l’UNESCO. Cet projet permettra de sauvegarder plus de cent heures de son se trouvant sur ruban magnétique 1/4 de pouce ainsi qu’une quinzaine d’heures d’images sur pellicule film 16 mm; puis de les rendre accessibles en ligne.

 Numérisation et diffusion de collections patrimoniales sur l’Histoire du Canada

Division de la gestion de documents et des archives de l’Université de Montréal

Montréal (Québec)

(81 141 $)

Le projet conjoint de la Bibliothèque des livres rares et collections spéciales de l’Université de Montréal et de la Division de la gestion de documents et des archives de l’Université Montréal permettra la numérisation et la diffusion de deux importantes collections couvrant près de 300 ans d’histoire du Canada : la Collection Louis-Melzack de même qu’une partie importante des documents de la Collection Louis-François-Georges Baby. Les documents numérisés seront par la suite diffusés par l’intermédiaire d’un service Web de diffusion d’objets numériques.

À la découverte du patrimoine de l’Association canadienne-française de l’Ontario (1910-1990) : une mémoire bien vivante!

Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa

Ottawa (Ontario)

(86 805 $)

Le Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa numérisera et rendra accessible les documents textuels (1910-1969) et les documents photographiques et audiovisuels (1949-1990) de l’Association canadienne française de l’Ontario (ACFO). Le CRCCF pourra ainsi offrir sur son catalogue numérique, accessible en ligne, documents textuels, documents photographiques et des documents audiovisuels inédits témoignant de l’évolution du fait français en Ontario.

Numérisation des écrits de John Buchan, 1er baron Tweedsmuir

Bibliothèque de l’Université Queen’s

Kingston (Ontario)

(65 033 $)

La Bibliothèque de l’Université Queen’s numérisera l’un des fonds privés les plus fréquemment consultés de ses archives : les écrits de John Buchan, 1er baron Tweedsmuir et 15e gouverneur général du Canada. Chaque document sera numérisé et décrit. La Bibliothèque stockera les documents numériques haute résolution dans un dépôt de gestion des actifs numériques, et mettra les fichiers dérivés à la disposition du grand public dans sa base de données ouverte. Une fois numérisés, les documents pourront faire l’objet de projets de transcription, que celle-ci soit effectuée par le personnel enseignant ou en collaboration avec des groupes nationaux et internationaux, comme la John Buchan Society et le Journal of British Studies (maintenant à l’Université Queen’s).

 Collection MacGregor

Musée canadien du canot

Peterborough (Ontario)

(9 925 $)

Le Musée canadien du canot fera appel à un tiers pour numériser et traiter par reconnaissance de caractères, selon le cas, sa collection de brevets, de registres, de publications, de photos et de diapositives, baptisée « The Peterborough Papers » par le collectionneur qui l’a constituée, R. H. MacGregor. Les documents portent principalement sur l’histoire de la conception, de la fabrication et de la commercialisation des canots en Ontario, des années 1870 aux années 1960. Le Musée publiera les documents numérisés dans ses archives en ligne et s’en servira pour monter des expositions dans son nouveau bâtiment, qui devrait ouvrir ses portes en 2022.

Numérisation de l’héritage artistique inuit

Fondation de l’art inuit

Toronto (Ontario)

(80 786 $)

La Fondation de l’art inuit procédera à la numérisation de sa vaste collection de diapositives, de photographies et de négatifs qui témoignent de l’évolution de l’art inuit moderne depuis les cinquante dernières années. Ce projet rendra les œuvres des artistes et les points de vue de ceux-ci plus accessibles au grand public.

 La guérison et la conscientisation par l’accès numérique

Université Algoma

Sault Ste. Marie (Ontario)

(86 890 $)

Le Shingwauk Residential Schools Centre de l’Université Algoma numérisera et rendra disponible des documents d’archives inédits qui relatent les premières années du pensionnat autochtone Shingwauk, dont il occupe l’ancien site. Ce projet fera connaître l’histoire des pensionnats autochtones en général, et celle du pensionnat Shingwauk et de ses survivants en particulier. En préservant ces documents et en les rendant accessibles à la population, le Centre entend faire progresser les connaissances des Canadiens sur ces pensionnats de même que la réconciliation.

Projet de numérisation de l’histoire orale des Premières Nations et des Métis

Archives provinciales de la Saskatchewan

Regina (Saskatchewan)

(8 700 $)

Les Archives provinciales de la Saskatchewan numériseront leurs enregistrements audio d’entrevues avec des Métis et des membres des Premières Nations sur le thème de l’histoire orale. La plupart de ces entrevues, accordées par des personnes influentes dans leur milieu, ont été réalisées dans les années 1970 et 1980. Au nombre des sujets traités qui présentent un intérêt sur le plan national figurent la résistance de Louis Riel, les traités, la participation aux deux guerres mondiales et le traitement réservé aux membres des Premières Nations. Les documents numérisés seront transmis à d’autres organismes, dont l’Université des Premières Nations du Canada et le Gabriel Dumont Institute.

 Numérisation de l’Indian History Film Project

Université des Premières Nations du Canada

Regina (Saskatchewan)

(19 414 $)

La Bibliothèque de l’Université des Premières Nations du Canada, avec le concours de la Bibliothèque de l’Université de Regina, numérisera sa collection de cassettes de l’Indian History Film Project : des enregistrements sur bande magnétique d’aînés autochtones réalisés de la fin des années 1960 au début des années 1980. Le projet a pour but d’améliorer l’accès à ces enregistrements sans pareils, par diffusion en continu, aux populations, aux générations futures et aux chercheurs de partout au Canada. Ces documents jettent un éclairage riche et inédit sur les communautés autochtones et leur histoire.

Le Nord en tête : exploration des traces de résilience et de changement

Université de la Saskatchewan

Saskatoon (Saskatchewan)

(83 058 $)

 L’Université de la Sasktachewan numérisera de matériel en péril (images animées, enregistrements sonores, photographies, documents textuels) concernant la région subarctique du Canada jusqu’à l’Extrême-Arctique, et principalement le nord de la Saskatchewan, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut. Ce matériel fera découvrir aux Canadiens ces territoires souvent méconnus, à travers le travail de leurs habitants autochtones et celui de chercheurs académiques et de citoyens des régions méridionales. L’Université de la Saskatchewan travaillera de concert avec divers partenaires, dont les responsables de son programme d’études autochtones et ceux du Pahkisimon Nuye?áh Library System (La Ronge).

 Signaux de fumée, satellites et serveurs : numérisation des archives télévisuelles de l’Alberta Native Communications Society

Sound Studies, Facutlé des Arts, Université de l’Alberta

Edmonton (Alberta)

(36 744 $)

L’Aboriginal Multi-Media Society of Alberta s’associera à la Sound Studies Initiative de l’Université de l’Alberta pour numériser ses archives de films produits par l’Alberta Native Communications Society (1968-1983). Le projet vise à préserver les documents et à créer pour chacun des métadonnées accessibles à tous pour les rendre plus repérables. Les responsables s’appuieront sur des lignes directrices relatives au savoir traditionnel et au patrimoine culturel, des pratiques exemplaires de numérisation et des protocoles de collaboration avec les communautés autochtones.

De femmes de chambre à siffleuses de chantier : travail et vie des femmes britanno-colombiennes de 1890 à 1970

Satellite Video Exchange Society

Vancouver (Colombie Britannique)

(16 098 $)

Ce projet retrace le parcours de Canadiennes qui ont été syndicalistes et défenseures des droits de la femme et des travailleurs. Avec l’aide de son partenaire, le Western Front, la Satellite Video Exchange Society numérisera des enregistrements audio et vidéo, des photos et des documents qui racontent l’histoire de ces femmes et de leurs combats. Les documents numérisés et les métadonnées seront mis en ligne, de même que d’autres documents rattachés au Women’s Labour History Project, à l’intention des chercheurs et du public.

Projet de numérisation de documents audiovisuels et iconographiques des BC Gay and Lesbian Archives

Archives de la Ville de Vancouver

Vancouver (Colombie Britannique)

(71 338 $)

Les Archives de la Ville de Vancouver numériseront et rendront disponibles en ligne des photos, des affiches et des œuvres audiovisuelles tirées des BC Gay and Lesbian Archives, une collection constituée et tenue par des intérêts privés de 1976 à 2018, qui a été donnée dernièrement aux Archives de la Ville. Grâce à leur numérisation, ces documents pourront être découverts et utilisés par les chercheurs du monde entier, ce qui favorisera l’étude de l’histoire des personnes LGBTQ2+ à Vancouver comme ailleurs.

Que devient le Canada? Numérisation de récits d’exploration, de peuplement et de contacts

Bibliothèque de l’Université Vancouver Island

Nanaimo (Colombie Britannique)

(17 015 $)

La Bibliothèque de l’Université Vancouver Island numérisera des cartes et des textes historiques issus de ses collections spéciales et les rendra librement accessibles en ligne aux étudiants et aux chercheurs. Ces documents traitent d’expéditions navales le long du passage du Nord-Ouest, de colons et de marchands, ainsi que de récits de leurs contacts. Soucieuse de laisser les Autochtones s’exprimer sur le sujet, la Bibliothèque invitera les aînés des communautés locales à prendre connaissance d’un certain nombre d’œuvres et de passages et à y réagir, une démarche formatrice qui conduira à une vision plus fiable et honnête du passé.

Projet de numérisation de la Native Communications Society

Archives des Territoires du Nord-Ouest

Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

(86 796 $)

Les Archives des Territoires du Nord-Ouest numériseront la collection de photos des premières années du Native Press (de 1971 à 1977). Le projet consiste à organiser, relocaliser, évaluer et numériser certaines images, à rédiger 5 000 descriptions à la suite des travaux d’identification dans les communautés autochtones, à placer les images numérisées et les descriptions sur le site Internet des Archives des Territoires du Nord-Ouest, puis à monter une exposition Web en anglais et en tlicho. Il sera mené à bien par la Native Communications Society, le gouvernement tlicho et d’autres organismes autochtones.